Comment reconnait-on un vrai cuir?

 

A moins d’être dans le métier, il est généralement difficile de reconnaître un vrai cuir, d’un faux. Il y a beaucoup de cuirs différents, mais aussi plusieurs façons de les travailler ; résultat, on s’y perd, on s’énerve et on finit par renoncer à ce magnifique blouson qui nous faisait pourtant tant rêver. Marrakech Insiders est parti à la rencontre de Brahim, un maître-artisan de talent pour découvrir tous les secrets du cuir. Alors, prêts pour une immersion au cœur d’un Marrakech authentique ? Suivez le guide…

Brahim est un « mâllem » dans son domaine. Formé au métier du cuir pendant toute son adolescence, il devient maître-artisan à l’âge de 18 ans, puis part 4 ans à Casablanca pour travailler dans une usine de transformation du cuir. A son retour à Marrakech, il ouvre son propre atelier et se spécialise dans la confection de sacs. Il nous confie réaliser une trentaine de sacs par semaine, principalement à base de peaux de chèvres et de vachettes (pour les plus grands modèles comme les sacs de voyage). Il utilise rarement la peau de mouton, très souple, elle convient davantage pour la confection de vêtements. Toutes les semaines, il se rend au souk Jeld (cuir) à proximité de la medersa Ben Youssef pour participer à la criée. Si vous avez l’occasion, allez jeter un coup d’œil, ça vaut le détour ! Chargé de quatre-vingt peaux « brutes », il regagne ensuite son atelier, où il se charge lui-même de les teindre pour les laisser ensuite sécher au soleil une journée avant de pouvoir les utiliser.

 

 

Mais alors, comment reconnaît-on un vrai cuir ? Soyez attentif à l’odeur, mais aussi à l’aspect et au toucher nous dit-il. Le vrai cuir est souple et reprend sa forme lorsqu’on le plie. Il n’est pas tout lisse, mais présente généralement des imperfections, signe que la peau a « vécu » et que le cuir est vrai et de bonne qualité. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, réalisez les tests de l’aiguille ou du feu. Un cuir véritable ne se transperce pas, ne brûle pas et ne laisse aucune marque. Côté entretien, pensez à nettoyer votre cuir avec une crème pour bébé, et laissez-le sécher à l’air libre (mais pas au soleil), il redeviendra comme neuf !

Pour votre virée shopping au cœur de la médina de Marrakech, comptez environ 300 dirhams pour un petit sac et 800 dirhams pour un sac de voyage. A vos cuirs, prêts, partez !

 

Découvrez un Maroc insolite avec Marrakech Insiders

Auteur

Rachel

Élevée en Suisse, Rachel a découvert un peu par hasard, il y a quelques années, la ville ocre. Mais ce qui s'ensuivit n'est pas dû au hasard. Sa curiosité aiguisée par cette ville aux mille visages, elle se lance, dans le cadre d'un mémoire universitaire, dans l'exhumation de l'incroyable héritage architectural du Gueliz. Elle épluche des tonnes d'archives, interviewe les mémoires vivantes du quartier et en explore les moindres recoins. Aujourd'hui, Rachel raconte ses histoires à bord d'un rutilant sidecar et elle vient de publier un livre aux Éditions Sarrazines & Co réunissants toutes ses jolies trouvailles.